En 1938, la premiere croisière américaine à Hué

Le 28 mars 1938, c’est toute la ville de Hué qui se prépare à accueillir les passagers du Franconia. 251 touristes américains à Hué, c’est du jamais vu ! Le paquebot est arrivé à Tourane (Danang) après une navigation de plusieurs jours en provenance de Bangkok. Un train spécial est affrété pour amener les passagers à Hué, distant de 107 km. Tous les taxis et voitures de Hué ont été sollicités pour l’occasion, 45 au total. Mais cela ne suffit pas, alors il faut requérir les pousse-pousses de la ville.


Les voitures de la ville attendent les passagers du Franconia en gare de Hué. Au fond, on distingue l’hotel de la gare, le 2eme hotel de Hué, qui dispose de 8 chambres, contre 70 pour l’hotel Morin(photo BAVH)

Les voyageurs sont conduits à l’hôtel Morin, organisateur du séjour à Hué mais aussi seul hôtel de la ville à pouvoir accueillir autant de visiteurs. Le déjeuner y est organisé. Le reste de la journée est consacré aux visites de la ville, de la citadelle, et les tombeaux royaux. L’empereur Bao Dai vit dans la citadelle, et seuls quelques palais sont ouverts à la visite: la porte Ngo Mon, la salle du trône, la porte dorée et le palais Can Chanh (ces deux derniers n’existent plus aujourd’hui). A priori, les passagers ne restent pas le soir à Hué et repartent en train rejoindre le bateau. Une journée bien remplie qui enchantera les passagers, si on en croit les commentaires de l’époque.


Les pousse-pousses attendent eux aussi les visiteurs du Franconia. Au fond, on distingue l’usine de glace (photo BAVH)

Pour les autorités de Hué, c’est un beau succès dans la stratégie de promouvoir le tourisme en Indochine. En 1938, il n’y a encore que 150 hôtels et bungalows (lieux d’hébergement tenus par l’administration quand il n’y a pas d’hôtels). Mais le réseau routier progresse vite : 30.000 km de routes ont été aménagés, dont les 2/3 sont utilisables pendant la saison des pluies. Il y a aussi 3200 km de chemins de fer, grâce aux grands projets lancés au début du siècle par Paul Doumer. L’Indochine comble ainsi peu a peu son retard sur les pays limitrophes, notamment en matière d’hôtellerie de luxe, beaucoup plus développés dans les colonies britanniques ou néerlandaises, comme à Java.


Le SS Franconia, sur une carte distribuée par la compagnie Cunard (source internet)

Les Messageries Maritimes organisent aussi des croisières au départ de Marseille. Mais elles ne dépassent pas 80 jours et ne vont pas au delà de l’Indochine.

A Hué, le tourisme progresse mais reste encore faible. Toujours en 1938, le bureau du tourisme a délivré des autorisations pour la visite de la citadelle à 2080 indochinois, 1170 français et 660 étrangers.. On est loin des 1,5 millions de visiteurs de la citadelle d’aujourd hui!


Le trajet du Franconia l’année précédente, en 1937 (source internet)

Les touristes américains qui visitent Hué ne sont pas des touristes ordinaires. Charlie Chaplin était venu en 1936 avec Paulette Goddard pour son voyage de noce. Ceux du Franconia font le tour du monde en 6 mois ! Le paquebot est parti début janvier de New York et passera notamment par Rio, l’Afrique du Sud, Bombay, Penang, Singapour. Il continuera sa route vers la Chine et le Japon pour rejoindre San Francisco puis le canal de Panana avant de retrouver New York. De nombreuses excursions à terre sont organisées. A bord, c’est le grand luxe pour l’époque. Salle de sport, 2 piscines, un terrain de squash, des menus à faire saliver plus d’un gourmet, des chambres spacieuses. Le volume des bagages n’est pas limité.


Le publicité pour la croisière de 1936

Le Franconia a été spécialement construit pour des croisières de longue durée. Il a été lancé en 1922 d’Ecosse. Le bateau appartient à la société anglaise Cunard White Star dont le Queen Mary concurrence notre Normandie sur les lignes Atlantiques. Le Franconia d’ailleurs effectue aussi les traversées de Liverpool à New York pendant les 6 mois d’été. Mais en hiver, il est le seul à faire des croisières aussi longues autour du monde. Il a été repeint en blanc pour l’occasion. Les cabines de 3eme classe ne sont pas accessibles. Seule une poignée de riches clients prennent place à bord, parfois accompagnés de leurs domestiques qui jouissent d’un prix spécial.


Article consacré au Franconia (source internet)

Les passagers sont tellement ravis de leur excursion à Hué que la compagnie met au programme la même escale pour la croisière suivante. Mais, face à la montée des tensions internationales, a-t-elle eu lieu ? je n’ai rien trouvé dans la presse indochinoise de l’époque.

Ce qui est sur, c’est que le Franconia a été réquisitionné en septembre 1939 pour le transport de troupes. Il est repeint en noir pour l’occasion. Il transportera des troupes britanniques, 3000 soldats à chaque fois, en Norvège, en France, en Inde. Il est parfois endommagé mais jamais coulé. En 1945, il met le cap sur Yalta et servira d’hébergement pour Winston Churchill et la délégation britannique. A la fin de la guerre, il sert encore aux rapatriements, notamment au Canada. Il cesse de prendre des passagers en 1949 et sera complètement désarmé en 1956.


Itinéraire prévu pour la croisière du Franconia de 1939, avec le passage à Hué (source internet)

Et qu’en est il des croisières à Hué de nos jours ? A 65km au sud de Hué, le port de Chan May est opérationnel depuis 2008 pour accueillir les croisiéristes du monde entier. De nos jours, une soixantaine de paquebots y accostent chaque année. Les touristes rejoignent ensuite Danang ou Hué en bus, toujours pour la journée.


Pub pour la croisière de 1936 (source internet)

Voir aussi le programme de la croisière de 1923
‘http://www.panorama360.es/pano/Franconia1923

Principales sources : BAVH Amis du Vieux Hué, Gallica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *