Autre histoire de café…

On vient d’apprendre que le Vietnam s’était vu refuser des cargaisons de café dans les ports européen à cause de micro toxines qui contaminent le Robusta. Le Vietnam a planté dans les années 80 des milliers d’hectares de cafiers de type Robusta, plus résistant, comme son nom l’indique, à la chaleur et à une faible altitude. Il faut compter une production de 2,5 kilos par arbuste, soit 0,5 kilos de café torréfie… Au milieu des années 90, l’arrivée du Vietnam a fini par déstabiliser progressivement le marché mondial et a fait chuter les prix. Le Vietnam occupe a présent 58% de part de marché, et le robusta représente a lui seul, environ 25% du marche total du café. Le Robusta, plus amère, sert essentiellement au café soluble des distributeurs automatiques de café. Actuellement, en raison des micros toxines, les prix flambent (prix au kilo sur les marches internationaux = presque 2 USD) et ne sont pas prêts de baisser. Car la production du Vietnam va baisser inéluctablement. Le Vietnam est accusé d’avoir pousser a outrance les rendements de ses cafiers, de 3 fois supérieurs a ceux obtenus dans les pays traditionnels d’Amérique- Latine ou d’Afrique. La terre et les arbres sont épuises par la culture intensive, ici aussi…. Il parait que c’est la même chose pour l’ananas…

phanhiet-copie.1182646434.jpg

phanhietport-copie.1182646944.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *