Charlie Chaplin à Hué en 1936 !


Photo prise à Hué du couple Chaplin et Paulette Godard (source BAVH)

La mise en ligne d’un quotidien de l’Indochine, l’Avenir du Tonkin, permet de rentrer dans le détail des petits et grands événement locaux. Et parmi ceux-ci, on trouve quelques lignes sur la visite de Charlie Chaplin en Indochine en 1936.

A cette époque, Charlie Chaplin vient de terminer son tournage du film « Les Temps Modernes ». L’actrice principale est Paulette Godard, dont il tombe vite amoureux. Chaplin a déjà été marié 2 fois et la rencontre avec paulette lui permet de sortir d’une longue période dépressive. Tous les deux sont éreintés par le tournage, et décident de partir plusieurs mois « en vacances ». Même s’ils ne sont pas mariés et qu’ils maintiendront le secret sur leur relation pendant tout le voyage, la presse parle d’une « lune de miel » pour le jeune couple.


Aupres des minorités ethniques à Dalat (source photo Charlie Chaplin)

Lorsqu’ils arrivent à Saigon en ce début avril 1936, ils ont déjà parcouru un long chemin. Ils ont quitté San Francisco en février. Ils ont arrivés par le Japon, ont visité java, sont restés 3 semaines à Bali puis ont rejoint Singapour. La, ils ont fini par embarquer sur le paquebot des Messagerie Maritimes, l’Aramis, pour rejoindre Saigon. Ils ne voyagent pas seuls : la mère de Paulette les accompagne, ainsi qu’un valet de chambre japonais qui sert aussi de secrétaire.


En Annam

A Saigon, c’est l’effervescence à leur arrivée car Chaplin est très connu, même ici. On vient de projeter le film « Les lumières de la ville », avec quand même 5 années de retard fera-t-il remarqué…
Quand un journaliste lui demande ses 1eres impressions, il déclare sans se démonter, en français, : « Ce qui m’a frappé ? C’est le calme absolu durant une manifestation communiste ». Les interlocuteurs sont surpris et ne comprennent pas. Il ajoute : « Oui, ce matin, en venant du bateau, nous avons rencontré, en pleine rue Catinat, ici même sur la place du théâtre, un individu qui agitait un drapeau rouge. J’ai cru que j’allais tombé en plein dans un défilé communiste, mais je m’étais trompé, c’était un garde barrière qui annonçait la venue du tramway.. »
Chaplin se demande aussi si son film muet aura du succès, alors que le cinéma parlant s’est imposé partout. Mais, il précise « si mes films étaient parlants, ils perdraient tout leur comique »

Apres une nuit à l’hôtel Continental, ils partent vers les ruines d’Angkor. Puis ils iront à Dalat, Tourane en bateau et enfin Hué !


Incroyable photo de Chaplin auprès d’une bannière de la manufacture d’Opium à Saigon

Ils arrivent donc le 25 avril 1936 à Hué ou ils resteront au moins 2 nuits à l’hôtel Morin.

Le premier jour. Ils visitent le « quartier commerçant annamite » puis vont à la mer par la route pittoresque de Thuan An. L’après midi, ils font une excursion vers les tombeaux et montent notamment au belvédère, le plus beau point de vue sur la rivière des parfums…


Vue de la rivière au belvédere de nos jours

Le lendemain, ils visitent le musée Khai Dinh (musée des antiquités actuel) : « Il a admiré le cadre magnifique qu’offre le palais qui abrite les collections. Il s’est intéressé tout spécialement au mobilier annamite, aux céramiques, aux bronzes des époques Han et Song provenant du nord Annam, ainsi qu’aux souvenirs des premiers européens venus en Annam. »


A Tourane (Danang actuel)

A l’issue des ces quelques jours en Annam, le couple est reparti vers Hanoi. Ils rejoindront ensuite Hong Kong, la Chine et le japon.. Ils resteront ensemble pendant quelques années en suivant leurs propres carrières.

Je ne monterai plus jamais sur la colline du belvedere sans penser à eux !

Sources:
– article relatif a l’arrivee a Saigon 1936_04_20_L_Avenir_du_Tonkin_chaplin.pdf
– article sur la visite de Hue :
1936_04_27_L_Avenir_du_Tonkin_chaplinhue.pdf
– autre article / interview:
1936_04_22_L_Avenir_du_Tonkin_chaplininterview.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *