Elargissement de la rue Hanoi à Hué

A une époque ou l’on cherche à réduire le nombre de voiture dans les centre villes, les vietnamiens préfèrent continuer à élargir les rues pour en faire des routes.. C’est le cas de la rue Hanoi qui fait partie de l’axe de circulation du nord au sud de la ville. L’objectif affiché est de réduire les embouteillages dans le centre ville..


Le rue Hanoi, vue du ciel (source internet)

Cette rue, de presque 1km de longueur, fait actuellement 24 mètres de large, avec 4 voies. Elle passera 36 mètres de large quand les travaux seront terminés. Il faudra traverser les 8 voies de circulation, un beau challenge pour les piétons, dont les touristes. Heureusement, l’hôpital est tout proche !

Les arbres, qui faisaient aussi la beauté de la rue, ont été enlevés pour la moitié, certains coupés , d’autres déplantés pour être replanter ailleurs.

Grace à l’existence de l’église Saint Francois Xavier, dont l’arrière donne sur cette rue, les maisons ne seront pas démolies. En revanche, sur l’autre coté, les bâtiments sont soit détruits soit ratiboisés.

Du temps des français, la rue s’appelait « rue Henri Rivière », nom du célèbre officier de marine qui mourra en 1883 lors de la conquête du Tonkin. La rue partait du cercle nautique, le long de la rivière des parfums (le bâtiment existe toujours) et allait jusqu’au rond point de la gendarmerie (bâtiment détruit il y a une dizaine d’années)

Sur cet axe restaient 2 maisons anciennes qui vont être démolies.

La première est une imprimerie, bâtiment d’un seul niveau, située à l’angle de la rue Riviere et de la rue Pasteur.


Une jolie piece circulaire, dans le batiment de l’imprimerie

La deuxième est une maison particulière dont je cherche à identifier l’ancien propriétaire.


Vue de la fenêtre du 1ere étage de la maison


Vue de la porte d’entrée, avec les initiales KT – TT

Elle est située juste au niveau de l’arrière de l’église, de l’autre coté de la rue. S’agit-il de la maison de la famille Sogny (Léon Sogny était le chef de la sureté d’Annam, décédé en 1947), de la famille About ou de la famille Chenevier ? (familles présentes à Hué en 1945).
Jusqu’à sa destruction, elle était occupée par l’association des anciens combattants.

S’ajoute aussi à ces bâtiments l’ancien kiosque du jardin public.. Le jardin a été transformé en un parc d’amusement avec une piscine à toboggans… et quelques batiments.

C’est un peu de l’histoire de Hué qui disparait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *