Rencontre d’autres cultures

Être dans une école internationale permet d’aller à la rencontre d’autres cultures et de mieux comprendre comment vivent les uns et les autres. C’est aussi l’occasion de constater combien nous avons la chance, sur de nombreux points, d’être Français !

La vie des Coréens est, d’un point de vue travail, beaucoup moins exaltante que la notre. Les coréens travaillent beaucoup (44 heures minimun par semaine), et retournent souvent au bureau le samedi voire le dimanche sans supplément de salaires. Il est de bon ton de partir le soir après son patron, même si le travail est fini depuis longtemps. Les hommes vont ensuite boire avec leurs collégues et ne rentrent que tard dans la nuit chez eux, dans un état variable. La compétition est telle que les enfants eux même se couchent tard, après les inévitables cours particuliers (jusqu’à 2 heures par jour°). L’épouse traditionelle coréenne reste à la maison, et, après s’être occupée des enfants et des tâches ménagéres, partage son temps avec ses amies à faire du shopping…

Il y a néanmoins une activité totalement inédite pour nous : les « group blind date ». Ces rencontres se pratiquent généralement pendant les études supérieures (les universités ne sont pas toutes mixtes). Un petit groupe de garçons (de 3 à 5) se retrouve attablé face au même nombre de filles. Personne ne se connait et la rencontre se déroule dans un coffee shop. Après une vingtaine de minutes d’échanges pour faire connaissance, on compte jusqu’à 3, et chacun doit désigner par le doigt le partenaire désiré. Si un garcon et une fille se désignent mutuellement, alors ils passeront la soirée ensemble (diner, cinéma, ballades..). Ces formes de rencontres sont une véritable institution en Corée. Voilà une excellente pratique à importer en occident !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *