Traditions locales de Hué : le Xam Huong, un jeu d’autrefois..

Avec cet article, j’ouvre une nouvelle page dans mon blog. Il s’agit d’évoquer les traditions locales, les petits métiers, les activités traditionnelles.. Car ici comme ailleurs, les traditions risquent de se perdre et il est important pour les futures générations de connaitre leurs racines!

Et je commence cette chronique avec un article sur un jeu autrefois populaire qui se nomme le « Xam Huong ».

On ne connait pas très bien l’origine du jeu, certains disent qu’il est né en chine, tandis que d’autres revendiquent sa création au Vietnam durant la dynastie Nguyen. Quoi qu’il en soit, il était très joué par la famille royale mais aussi par tous les enfants du quartier de la citadelle il y a encore 40 ans.

Mr Lo, aujourd’hui agé de plus de 70 ans, nous déclare y avoir joué durant toute son enfance. Et c’est en souvenir de ce bon vieux temps qu’il a décidé d’en re-fabriquer il y a une vingtaine d’années.

C’est un jeu de hasard pur sur le thème des concours littéraires. Rappelons qu’autrefois ces concours étaient ouverts à tous, étaient organisés tous les 3 ans et permettaient aux meilleurs d’obtenir le statut très envié de mandarins civils. Dans un pays ou l’instruction était hautement valorisée, ces concours étaient l’événement de l’année et réunissaient des milliers de candidats pour peu d’élus. Jugés archaïque par les français, ils ont finalement été supprimés et le dernier a eu lieu à Hué en 1919.

Mais revenons à notre jeu : il comporte 6 dés, et le chiffre 4 est en rouge. C’est la sortie de ce chiffre et certaines combinaisons des autres dés qui permettent d’obtenir des plaquettes de plus ou moins grandes importances. On joue à tour de rôle jusqu’à épuisement des plaquettes. Le vainqueur est celui qui obtient le score le plus élevé.


Durant le jeu, avec Monsieur To, seul à encore fabriquer ce jeu à Hué

Les niveaux des plaquettes sont les suivantes : lettrés du village (grade 1 et 2), de la province, puis les 3 niveaux de docteur (Tham Hoa, Bang Nhan et Trang Nguyen).

Pour plus de plaisir, il faut être 6 à jouer. Pour le tester, nous avons joué à 4 et un tour prend environ 10 minutes.. Nous avons joué pour le plaisir sachant que les vietnamiens jouent toujours de l’argent.

Les plaquettes étaient faites autrefois en ivoire pour la famille royale, en bambou pour les autres. A présent, on les fabrique principalement en os de buffle.

Le prix du jeu va de 20 à 100 euros suivant les matériaux utilisés (plastique, bois, os). A défaut d’être un jeu captivant, les plaquettes forment un bel ensemble esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *