Catégorie «Vivre au Vietnam»

Récolte dans le delta

En ce moment, c’est la fin de la récolte du riz dans le delta. La terre est riche ici, et il y a trois récoltes par an. On commence a voir des petites moissonneuses batteuses chinoises dans les rizières. Sinon, les journaliers viennent du Cambodge ou des villes. La mécanisation est bien avancée pour la séparation du grain de riz brut avec la paille de riz. Celle-ci est brûlée sur place. Ce qui est formidable avec le riz, c’est qu’on peut prévoir très précisément la date de la récolte. Il n’y a pas d’incertitudes liées au temps. Une fois récoltée, on fait sécher le paddy là ou l’on trouve de la place : dans les cours des maisons, sur les routes …. C’est un jolie spectacle.

 moisson.1186471760.jpg

waterbuffalo.1186471814.jpg

batteuse.1186472064.jpg

 perefranciscain.1186472124.jpg

Rats des champs, rats des villes…

On trouve au marché de Sadec des petits rats vendus pour être mangé ! Mais les rats des champs n’ont rien à voir avec ceux des villes, puisqu’ils sont nourris … au riz. Au temps des français, des récompenses étaient offertes pour la capture de ces rongeurs, qui dévoraient jusqu’à 10% de la récolte. La capture des serpents – dont les chinois raffolent – a été interdite il y a quelques années au Vietnam, afin de limiter justement la prolifération des rats dans les rizières.

Quant aux rats des villes, ils sont nombreux et rares sont les jours ou je n’en vois pas….

Les trophées des chasseurs de rats, vers 1930 :

Vive les mariés !

L’industrie du mariage doit bien se porter, à voir les très nombreuses boutiques de robes de mariés et la multitude des salons de réception. Plusieurs mariages ayant lieux en même temps aux mêmes endroits (mais pas dans les mêmes salles !), une grande photo rappelle aux invités là ou ils se trouvent, histoire sans doute d’éviter les impairs !

La cuisine en plein air…

On mange divinement bien au Viet Nam, avec une grande variété de plats. La cuisine faite sur les trottoirs excelle en couleurs, saveurs et odeurs. Hier soir, j’ai mangé de crêpes miniatures mais bien épaisses, avec des fruits de mers en garniture… un vrai régal. Le spectacle de la préparation fait partie du plaisir….

L’ancien port de Saigon

La présence d’un immense cruiser américain m’a permis de visiter les quais de l’ancien port de Saigon. Aujourd’ hui, cette zone est occupée pour traiter le « vrac ». Quelques vieux rafios chinois, des sacs de riz sur les quais… Un peu plus loin en amont de la riviére de Saigon, se trouvent d’autres installations pour les containers, situés au plus près des zones industrielles. 

Sur cette peinture de Raymond Virac (1892 – 1946), de 1929, on voit les quais  ainsi que le bâtiment des messageries maritimes. Cette peinture est située dans le hall d’entrée de la nouvelle bourse des valeurs de Saigon. Les jonques ont quasiment disparu de la rivière saigon.>

Marché des surplus militaires

Sur la rue Yersin, se trouve le marché du surplus militaire. Une vingtaine d’échoppes vendent des produits plus ou moins récents. Entre les casquettes marines et les briquets zipos, des photos d’album de familles ou d’Ho Chi Minh.

marchemilitaire.1184341706.jpg