Catégorie «Voyages»

Hanoi

Hanoi, c’est d’abord la ville des quatre saisons, avec chaleur, humidité, parfois le froid et souvent la grissaile et le crachin… Quel changement par rapport à Saigon !

Mais la ville recéle bien des trésors, et justifie amplement les heures de ballades à travers les innombrables ruelles..

Temple, pagode, autels, les lieux dédiés au culte sont partout. Figuiers ou banians centenaires ne sont en général pas très loins..

5278.1212838786.JPG

Les ventilateurs Marrelli sont de véritables objets d’art. Arrivés en Indochine vers les années 30, ces ventilos sont particulièrement appréciés des touristes. On en trouvait beaucoup il y a 3-4 ans ; à présent, c’est devenu rare et cher. D’une manière générale, les vietnamiens n’ont pas conscience de la valeur de leur patrimoine et ont bradé facilement des choses anciennes. Le marché des antiquités étant inexistant, il n’est pas rare de voir des pièces intéressantes finir comme bois de chauffage…

 5293.1223802927.JPG

Tout est antiquité, même la boutique !

 5300.1212840420.JPG

L’ex Pont Doumer, inauguré en 1902 et construit par l’entreprise francaise Daydé et Pillé (situé à Creil). C’est l’un des projets phares de la politique des grands travaux lancée par le gouverneur de l’Indochine. 19 travées, une longueur de 1680 métres entre les deux rives du fleuve, des piles de 44 métres (dont 33 dans le sol), les poutres d’acier venues de métropole…. C’est, à l’époque, un projet extraordinaire qui n’en finit pas d’étonner la population. Le pont se doit d’être très résistant car il est destiné en partie au trafic ferroviaire. « Les francais font tout ce qu’ils veulent » finiront par dire les locaux.  

3648.1223802993.JPG

Hélas, le pont est aujourd’hui dans un très mauvais état.. Il semble qu’un accord ait été trouvé avec la France pour sa rénovation.

3641.1212919895.JPG

Hanoi, c’est d’abord les ruelles et le quatier des 36 corporations

3692.1212920964.JPG

3773.1212921010.JPG

 3672.1212922175.JPG

 Couleur d’automne en ce mois de janvier (température : 8 degrés).

 5463.1212921565.JPG

Les coiffeurs, dans la rue.. Prix : entre 0,4 et 1 euro…

5290.1212921870.JPG

La cathérale, qui, sans être un modéle d’architecture, reste le point névralgique des catholiques vietnamiens. Ici, lors de la fête de Paques.

 6703.1223808143.JPG

Dans le vieux quartiers, pas de tours. Difficille d’avoir une vue en hauteur du quartier.. Ici, la cathédrale dans sa longueur, et, au loin, l’ex pont Doumer.

 3807blog.1223803010.JPG

La Résidence, à Hué

De tous les hôtels visités au Vietnam, ce sont indiscutablement « Le Métropole » à Hanoi et « La Résidence » à Hué qui dégagent le plus de charme. Coup de chapeau donc au groupe Accor pour ces deux réalisations qui font revivre les fastes d’antan.

 

L’hôtel de la Résidence, à Hué, fut l’hôtel de la Résidence Supérieure de l’Annam, c’est à dire le bâtiment occupé par le représentant de la France auprès de l’Annam au temps du protectorat.

1316.1211012013.JPG

Le mobilier Art Déco, la beauté architectural du bâtiment, la décoration intérieure orientée vers l’Annam d’autrefois, le jardin donnant sur la rivière des parfums en font un hôtel remarquable.

6796.1223803568.JPG

 

1332.1223803531.JPG

Laos : Royaume de Champasak et Vat Phu

Située au sud de Paksé, et sur la rive ouest du Mekong, Champasak est une petite bourgade. Difficile d’imaginer qu’elle fut la capitale d’un royaume. Une unique rue, et quelques maisons en bois ou en briques…

Tombe du fils du dernier roi du royaume du Champasak, Chao Bounome na Champasak. 

 3332.1209635263.JPG

Le temple Vat Thong, à Champasak.  

3323.1209635219.JPG

A 8 km au sud de la bourgarde de Champasak, les ruines du Vat Phu, sanctuaire  khmer de l’époque d’Angkor (IX-XIII eme siécle). Un musée présente également les nombreuses pièces découvertes sur le site.

 3304.1209635197.JPG

3295.1209635173.JPG

3296.1209638760.JPG

Voici la colline haute de 416 métres qui a provoqué la construction du Vat Phu. Elle est en effet surmontée par ce qui fut interprété comme « un linga naturel » de 10 métres de haut, représentant Shiva.  

3326.1209635243.JPG

Traversée du Mekong pour rejoindre ou quitter Champassak. Il n’y a quasiment plus de navigation commerciale sur le Mekong. Seul un petit bateau touristique rejoint Paksé à Champassak. Sinon, il est préférable de louer une moto, car les transports publics sont peu nombreux, faut de monde !

3287.1209639030.JPG

Le Laos

Le Laos est un pays faiblement peuplé, à peine 6 millions d’habitants. Le rythme de vie est tranquille…   

Les marchés du Laos sont surprenants et offrent des denrées alimentaires qui mériteraient quelques explications…

Vue sur le marché de Tha Khaek. Bon appétit !

3485.1209634493.JPG

3486.1209639633.JPG

Petite route de campagne

3331.1209638118.JPG

Bien souvent, en dehors des grands axes, ce sont des pistes. C’est sur l’une d’entre elles que j’ai « mangé la poussière » en moto, ce qui m’obligea à me rabattre sur un itinéraire plus classique et moins intéressant, celui des villes.

3544.1209638142.JPG

Laos: les villes de Paksé, Savannakhet et Tha Khaek

Les villes laotiennes n’ont pas subi de transformations majeures au cours des dernières décennies, à la différence de leurs consoeurs vietnamiennes. Les édifices construits durant le protectorat sont toujours visibles, et sont dans un état variable.

Paksé est la ville la plus au sud, à 150 km environ de la frontiére cambodgienne, et à 20km de la Thailande.

 3274.1209632713.JPG

Maisons coloniales datées de 1918 

3231.1209632666.JPG

3263.1209632687.JPG

La ville de Savannakhet s’est, en revanche, profondément transformée en seulement 2 ans. Depuis l’ouverture d’un pont avec la Thailande, la ville acceuille à présent une communauté importante en provenance de Thailande, Chine et du Vietnam. La ville est redevenue un carrefour commercial entre le Vietnam et la Thailande. Rénovation du centre ville, constructions neuves.. la ville se transforme vite !

L’église Sainte Thérése

3379.1209633393.JPG

La place centrale, riche en architecture coloniale

3398.1209633846.JPG

Plus au nord encore, la ville de Tha Khaek, 60 000 habitants. Là encore, l’architecture franco chinoise domine.

3467.1209634077.JPG

Peu de batiments modernes pour venir rompre l’harmonie de cet ensemble homogéne

3479.1209634129.JPG

Poisson frais du Mékong

3471.1209634106.JPG