Rats des champs, rats des villes…

On trouve au marché de Sadec des petits rats vendus pour être mangé ! Mais les rats des champs n’ont rien à voir avec ceux des villes, puisqu’ils sont nourris … au riz. Au temps des français, des récompenses étaient offertes pour la capture de ces rongeurs, qui dévoraient jusqu’à 10% de la récolte. La capture des serpents – dont les chinois raffolent – a été interdite il y a quelques années au Vietnam, afin de limiter justement la prolifération des rats dans les rizières.

Quant aux rats des villes, ils sont nombreux et rares sont les jours ou je n’en vois pas….

Les trophées des chasseurs de rats, vers 1930 :

Qui ne connait pas Monsieur Cho !

Si vous vous promenez a Cantho l’après midi vers le jardin public de la statue de l’oncle Ho, il y a de forte chance que vous rencontriez Monsieur Cho. A 82 ans, adepte du vélo, maîtrisant parfaitement la langue de Molière, passionnée par la culture française, il prendra un immense plaisir a échanger avec vous en faisant revivre ses souvenirs de jeunesse. 

monsieurchocantho.1186417391.jpg

Il adore le Reader Digest et les magazines français, dans lesquels il découpe parfois des photos sur l’Indochine. Au hasard de ses découpes, j’ai sélectionné une photo que je ne connaissais pas de Jean Marie Le Pen…. On sent déjà la détermination !   lepen.1186416976.jpg

Vive les mariés !

L’industrie du mariage doit bien se porter, à voir les très nombreuses boutiques de robes de mariés et la multitude des salons de réception. Plusieurs mariages ayant lieux en même temps aux mêmes endroits (mais pas dans les mêmes salles !), une grande photo rappelle aux invités là ou ils se trouvent, histoire sans doute d’éviter les impairs !

La cuisine en plein air…

On mange divinement bien au Viet Nam, avec une grande variété de plats. La cuisine faite sur les trottoirs excelle en couleurs, saveurs et odeurs. Hier soir, j’ai mangé de crêpes miniatures mais bien épaisses, avec des fruits de mers en garniture… un vrai régal. Le spectacle de la préparation fait partie du plaisir….

Veilles cartes postales de Chine…

Coup de chance en me promenant le long de l’arroyo chinois : des « recycleurs » contemplent leurs prises de la journée. Des objets d’un autre age provenant sans doute d’une succession. Il y avait d’abord un vieux livre d’apprentissage du français où l’on pouvait lire « la mère patrie est généreuse » « la mère patrie nous protége »…  Mais aussi des vieux disques vinyles chinois, un ventilateur, une sorte de cithare, des photos de familles et … des cartes postales de chine, du début du siècle. Des chinois à nattes et des rickshaws…

J’ai récupéré la soixantaine de photos et cartes postales pour 3 euros… Reste à identifier la ville …